Skip to ContentSkip to Navigation
Over onsNieuws en agendaNieuwsberichten

MA-scriptie 'Salutz e amors. La lettre d'amour dans la poésie des troubadours' van alumnus RTC Hedzer Uulders verschenen bij Peeters Publishers

28 mei 2011
Salutz e amors. La lettre d'amour dans la poésie des troubadours
Salutz e amors. La lettre d'amour dans la poésie des troubadours
Hedzer Uulders studeerde Romaanse talen en culturen en volgde de research master Classical, Medieval and Renaissance Studies aan de Rijksuniversiteit Groningen. Inmiddels is hij gepromoveerd aan de Università degli Studi di Padova (Italië). In 2010 ontving Hedzer de 'Prix pour la philologie Romane et la littérature médiévale'.

Series:  
Authors:  Uulders H.

Year: 2011
ISBN: 978-90-429-2310-2
Pages: X-200 p.
Price: 47 EURO

Summary:
En marge de la production littéraire des troubadours des 12ème et 13ème siècles on trouve un certain nombre de lettres d'amour en vers. Dans ces épîtres amoureuses, mieux connues sous le terme de saluts, l'amant implore la grâce de sa dame selon les préceptes de la littérature courtoise de l'époque. Thématiquement proches du genre lyrique majeur de la canso, les saluts se distinguent toutefois de celle-ci par l'emploi de la forme non-lyrique des genres didactiques et narratifs, non sans conférer une nouvelle unité à ce mélange remarquable en observant les règles dictées par les manuels épistolaires contemporains. En même temps, c'est ce caractère hybride qui fait du salut un genre mal défini et peu connu.

Cette étude propose une réévaluation de ce genre mineur de la lyrique troubadouresque. En partant des diverses études dont le salut a fait l'objet jusqu'à maintenant, elle examine d'abord l'ensemble des poésies désignées par ce terme afin d'offrir une délimitation pratique du corpus. L'analyse détaillée de l'un des saluts du 'maître' du genre, le troubadour Arnaud de Mareuil, permet ensuite de mieux cerner sa technique poétique. La spécificité du discours amoureux du salut ressort d'un examen approfondi de son caractère épistolaire, qui, par le dialogue implicite avec la dame qu'il entraîne, fait éclater la construction lyrique traditionnelle en ouvrant la voie vers les genres narratifs. Ce double statut générique lyrico-narratif du salut est enfin illustré par un survol de l'emploi de la désignation salutz, par un examen succinct de sa tradition manuscrite et par un inventaire des traces que le genre a laissées dans les textes contemporains.

Le salut apparaît ainsi comme un genre original, qui, à travers ses caratéristiques spécifiques, jette un pont entre le lyrique et le narratif. Ce faisant, il constitue un moment particulier dans l'évolution de la littérature occitane médiévale.
Laatst gewijzigd:09 januari 2015 16:01

Meer nieuws